Journal – Le 27 Août 2018

Tous ces jours à venir vont être ceux d’un grand virage dans la crête de notre vie d’humbles et laborieux protagonistes de notre micro-histoire. Une sorte de révolution dans un sens ou un autre va percuter notre vie. Rachel et moi nous nous tenons debout. La mer commence à s’agiter, mais nous avons bien préparé nos instruments et la boussole intérieure est bien arrimée. Nos intentions sont affûtées comme des flèches de bantous. Dans chaque inspir nous infusons le mantra de tous les possibles. La nuit les chats se passent le relais du grand Ronron et nous font un lit de leurs rêves félins.

Alors comme il est question de révolution… Ajoutons y des Lumières !

Le progrès de la Nature n’a pas la régularité mécanique d’une marche militaire. Elle se surpasse constamment, quitte à le payer ensuite de déplorables retraites. Elle a des poussées soudaines, des éclats formidables et splendides, d’immenses réalisations. Elle se jette parfois comme une tempête, passionnément, dans l’espoir de prendre le royaume des cieux par la violence. Et ces surpassements révèlent ce qu’il y a de plus divin en elle, ou de plus diabolique, mais dans les deux cas, de plus puissant pour la mener rapidement à son but.
Sri Aurobindo.

………………

J’ai une sorte de fringale pour les périodes de transition : celles où dysfonctionnent les rouages du connu, où la machine et tous ses moteurs semblent s’emballer au coeur de la tempête. Ces périodes d’avant orage où s’agencent, encore incertains, les futurs déploiements du Réel.

Parmi les périodes qui me passionnent, outre la méditerranée antique et médiévale, l’empire ottoman, la période coloniale, le XIXème siècle et les deux « grandes guerres » – dont la parenthèse pétainiste si riche d’enseignements – se trouvent celles, cruciales, géniales, extravagantes et monstrueuses, véritables pivots de l’histoire évolutionnaire : les lumières et la révolution française.

Un livre a été publié en 1989, pour le bi-centenaire :  « Sri Aurobindo et l’avenir de la Révolution Française ». Il est constitué d’une compilation d’extraits d’ouvrages sur l’interaction entre évolution de la conscience et des structures d’organisations sociales et politiques. Le livre est porté par une préface et des commentaires « intenses » de Satprem qui soulignent l’importance du sujet et le rôle éminent de la France.

La sadhana de l’humanité a tout son sens, et la nôtre, pour être complète, doit s’élargir à celle de l’espèce et de son histoire. 

………………..

Les obturés, ou les anti-lumières. 

Comme dans toutes les périodes charnières la mode est aux complots. Il n’est pas étonnant qu’en ces temps actuels si tourmentés la question des Lumières et de la révolution soit renversée par des auteurs à la mode – contre et anti-révolutionnaires. A leurs yeux cette période faste de la pensée et de la liberté serait un regrettable lapsus,  un dévoiement, une marche ratée de l’histoire.

Juifs kabbalistes, franc-maçons et libertins athées et déistes auraient machiavéliquement ourdi un renversement des valeurs en démantelant l’église et l’équilibre des hiérarchies naturelles et spirituelles qui fondaient une société monarchique et chrétienne authentique.

A la place une « religion républicaine » aurait été instituée, assortie de son artillerie laïque, pour servir une oligarchie diabolique qui imposera le déni des valeurs traditionnelles, la perte de l’autorité masculine, le règne de la quantité et l’asservissement généralisé par l’économie et l’humanisme libéral.

……………………………..

Je vais d’abord aborder les cas de la période des Lumières et de la révolution française en général, en ce qu’ils m’interpellent comme évolutionnaire.

Dans un deuxième temps je tenterais de mettre à jour ce qu’ils illustrent du décrochage avec un orient musulman que le monde ottoman porta à son zénith… avant de s’effondrer en entraînant dans sa chute la civilisation islamique dont il incarna les derniers feux.

…………………………..

Quatre éléments clés distinguent les lumières européennes et sont sans doute une bonne base explicative de l’écart qui s’est établi entre le monde musulman et « le monde occidental ».

A suivre

2 réflexions au sujet de « Journal – Le 27 Août 2018 »

  1. « ———–Supraconscience, intelligence condensée—— »

    Ce terme de  » supraconscience, »= intelligence condensée, se rend ainsi tangible et adapté à notre Terre connectée..

    En-tête de la version N° 2 de la Vie Divine ch 15

    « Établi dans le sommeil de la supraconscience ,intelligence , Il est la toute-felicité et Celui qui goute la Félicité…
    C’est lui Lui l’ omnipotent, Lui l’Omniscient, Lui le Guide intérieur ,Lui la source de tout (Mândûkya Upanishad verset 5,6)

    Est-ce à dire Nous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *