Journal I – Le 2 février 2018

Reprise en main de cette aventure Aurovillage au Burkina Faso. Comment accueillir les autres étapes de cette histoire ? Se laisser à la fois porter, traverser et dans le même temps conduire et inspirer ? Cela se fait tellement naturellement comme si nous suivions instinctivement des veines de sens, des réseaux souterrains de connivence et de synchronicité. Comme si nous étions conduits par les vagues précises d’une autre temporalité, surfant d’incertitudes en probabilités… Avec comme seuls repères la qualité de l’intention et notre capacité d’intelligibilité : cette étrange aptitude à nouer des gerbes de liens, à saisir le bon fil inattendu, à lancer instantanément la flèche sur la comète fugace du possible.

Je suis étonné que le site de 15 hectares reste intact et devienne une forêt dense et giboyeuse inédite dans cette région de champs secs et de bois pelés. Cette forêt qui émerge du sol sec, dont nous avons soutenu l’avènement par la plantation de milliers d’arbres, par un travail patient de régénération des sols nous semble comme un assentiment de la terre.

Je suis étonné des raccords et câblages étonnants qui se font avec le Maroc, avec l’histoire de l’Afrique, avec la préservation des écosystèmes, avec le fonio, avec la dynamique évolutionnaire, avec le village St Jean, avec tous nos ami(e)s si chers… comme si tout cela sourdaient de l’alliance de nos esprits et de cette terre de savane.

Entre 2008 et 2016, Avec Rachel, seuls dans la nuit, nous avons chanté des mantras avec nos corps-conscience comme des chamans autour du grand Karité du Cercle de la Paix.  Dans une étrange alchimie avec l’esprit des lieux  nous avons planté un lien avec les étoiles et parfois un Chant des humanités nous a traversé : nous laissant émus et silencieux. Et nous retournions mains dans la main dans notre petite maison de terre avec notre petite lampe de poche qui découpait des ronds de lumière observés avec curiosité les chouettes et les oiseaux de nuit de la savane. Aurovillage est né dans la chrysalide de cette maison de terre. Son Matrimandir est dans la graine de l’avenir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *