Journal I – Le 1 Avril 2018

Lecture jubilatoire et inspirante de « l’Energie Humaine » de Teilhard de Chardin. Une page parmi d’autres :

Il y a une gustation dans son écriture. Teilhard écrit avec tout son être, avec sa respiration, et une inspiration qui affleure par vagues poétiques chaleureuses toutes sous-tendues par la volonté de partager les fulgurances de sens qui le traverse. Il y a du Saint-John Perse dans la houle et les rouleaux mais dans le flot inspiré de Teilhard on sent plus  fort les embruns cosmologiques.

…………………

Nous préparons notre déménagement de Marrakech à Rabat. Une nouvelle étape se dessine qui s’inscrit dans la cohérence progressive de notre travail. En fin 2013 notre installation à Casablanca a permis d’établir l’Orange Bleue au Maroc et de nous inscrire dans le champ associatif local par le biais de jardin Ibn Al Awam et du premier congrès de permaculture que nous avons lancé et organisé à Casablanca.

Ensuite dans le cadre  de la Cop22 nous avons pris pied à Marrakech en 2016. Début 2017 l’Institut des Andalousies du Maroc à vu le jour avec un début d’histoire, un réseau et même un bureau. Tout cela a permis le lancement de cette aventure dans un axe Mali, Burkina, Espagne, Toulouse…Et des partenariats qui devraient se formaliser en 2019. Cela a été l’occasion de faire l’incroyable  jonction entre Aurovillage et le projet d’Al Andalus par le biais des Routes caravanières.

Rabat sera le lieu de lancement du mouvement évolutionnaire. La troisième pièce de la triade. En fait le coeur de notre histoire. Cette troisième locomotive va sans doute rapidement devenir la voiture de tête.

Entre les cartons du déménagement nous préparons les contenus « évolutionnaires » : mode de vie, alimentation, exercices Swaram, coaching, conférences, ateliers, séminaires, documents, prospectus, formulations inspirées des idées-forces, concept clés…Nous avons cet après-midi avec Rachel travaillé sur l’enchaînement des mouvements Swaram.

Notre décision est de nous lancer la phase opérationnelle dès que nous serons installés à Rabat. Ce qui est intéressant c’est que nous n’avons que très peu d’effort à faire. Toute cette histoire est infusée dans notre vie quotidienne depuis plusieurs années, par lampées, par étapes progressives, par sédimentation lente.

………………………..

Je me relance pour la nième fois dans les apprentissages/perfectionnements de l’espéranto, de l’anglais, de l’arabe, de l’espagnol, un peu de hindi et du chinois de base. Pour la communication, pour le plaisir et l’entretien des neurones. Je vais reprendre mon blog de langues.

……………………

Participation ce matin à un congrès d’espérantistes à Marrakech dont nous avons participé à l’organisation. J’y présente le projet Al Andalus en espérant toucher des membres de ce réseau que j’aime tant. Si désuet qu’il paraît, je pense qu’il a de l’avenir et que l’espéranto n’a pas dit son dernier mot.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *