Journal I – Le 22 Avril 2018

Le 22 Avril 2018

Formuler, formuler, dire, inspirer, respirer avec tous les carats de la belle intelligibilité du sens.

Découvrir pourquoi et comment nous sommes – chacun, tous, et à travers tous – un projet de l’univers.

Il y a un point clé dans la vision évolutionnaire que je goûte et prise et dont je me délecte en y plongeant tout mon groin, en m’y vautrant d’aise : c’est l’idée-force du continuum, du flux de conscience qui traverse notre espèce depuis ses origines en tant qu’hominidés…  un continuum qui plonge vertigineusement dans la nuit cosmologique de nos origines.

Cette vague qui emporte l’espèce dans son torrent évolutif,  qui catalyse et balbutie des quantas de sens tout au long de son émergence –  ce vent d’ondes, cette poussée de chlorophylle, ce tapis de cotylédons frémissants, ce planton émeraude gorgé d’informations je l’éprouve à chaque instant me traverser, m’habiter et brasiller dans mes tréfonds. C’est mon Soi, mon Atman, le talisman incrusté dans les profondeurs de mes chairs, c’est le Swar des mondes. Ouah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *